AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Like/Tweet/+1
Sondage
Pour ou contre un mini guide du RP
oui, ça peut toujours servir
86%
 86% [ 12 ]
Non, pas envie de me compliquer la vie
0%
 0% [ 0 ]
No comment !
14%
 14% [ 2 ]
Total des votes : 14
Navigation
Accueil
Forum
Aujourd'hui
Calendrier
Membres
Galerie des Anges
Niveaux des Fallen
Acces-aux-rois
Profil
FAQ
Rechercher
 

Liens
Horloge
Derniers sujets
» Un petit bonjour
Jeu 28 Mai - 21:31 par Valkyn

» Coucou les Anges ;)
Jeu 28 Mai - 21:29 par Valkyn

» Nouveau départ
Mer 21 Jan - 21:32 par Koshin

» Deux semaines gratuites pour les anciens abonnements
Jeu 21 Avr - 18:30 par Valkyn

» Shakes & Fidget, vous connaissez ?
Jeu 3 Fév - 21:03 par Koshin

» Meilleurs vœux
Lun 10 Jan - 18:03 par Masko

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odric
Ange dechu majeur
Ange dechu majeur
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Méditation   Mar 29 Aoû - 15:51

Avant de partir Odric laissa un mot dans le hall des fallens.

Citation :

Amis fallens
Je dois m'abenter quelques cycles au pays des lacs.
N'essayez pas de me joindre je serai dans un endroit que nul connait.
Je reviendrai vite
A bientot
Odric


Passant devant les appartements d'emeraudes il glissa un mot sous la porte rapidement avant de se faire voir.

Citation :

Emeraudes, je m'absente quelques temps.
J'ai des decisions à prendre et un passé à oublier.
Merci à toi.
Od

Comme souvent c'est à la lueur de l'astre de nuit qu'il partit à dos de mektoub, chargé d'un étrange sac noir.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefootoir.com
Odric
Ange dechu majeur
Ange dechu majeur
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Méditation   Mer 30 Aoû - 22:01

Le voyage avait été long jusqu’à cet endroit ou il n’avait jamais emmené quelqu’un autre que ce jeune tweedy un jeune tryker auqul il s’était attaché.
Du haut des chutes on pouvait voir toute l’étendue du pays des lacs. Le crépuscule du soir offrait toujours un superbe spectacle ici, l’astre de jour venant mourir dans l’écume formée par l’eau se jetant dans le lagon alors coloré de 1000 couleurs.


C’est ici qu’odric aimait venir quand l’amertume le gagnait.
Encore une fois beaucoup de chose le rongeait de l’intérieur, beaucoup de choses s’étaient passées.

Assis sur un rocher il faisait tournoyer dans ses mains son insigne noire et blanche représentant le cercle de sokkarie. Depuis toujours celle-ci l’accompagnait soigneusement rangé dans une peau de yubo qu’il plaçait tout contre sa poitrine à l’intérieur de son armure. Depuis toujours il avait foi en sokkar, ses ambitions et ses préceptes.
Aujourd’hui tout ce petit monde s’était écroulé. Peu de sokkariens croisaient encore son chemin, et tous les homins le rencontrant et le reconnaissant le maudissaient, lui le paria, lui qui ne voyait que les matis comme race dominante, lui qui méprisait fyros et zorai et tolérait les trykers.


Assurément il ne s’assurait pas la sympathie des autres membres des fallens angels. Zenaos puis Witoko étaient arrivés sans qu’il aille les saluer. Aujourd’hui encore il refusait tout association avec ces deux personnages. La colère avait fait place à la haine, se sentant trahis par les siens. Plusieurs fois il avait faillit rendre son insigne des fallens angels et partir sans explications, mais il était resté dans cette famille ou il était bien, se disant qu’il ne se ferait pas chasser par un maudit fyros et un étrange zorai.


Pourtant le fyros ne lui est pas antipathique, et les quelques pics que celui-ci lui lançait l’amusaient même plutôt. Et puis il y avait ces fyros, staryam et syntia a qui il ne manquait jamais de rendre poliment à leur sourire lorsqu’il les croisait.

La pluie se mit à tomber, il ne bougea point perdu dans ses pensées, déconnecté du monde qu’il l’entourait.
Et que dire d’emeraudes cette gentille trykette aux joues roses qui avait enflammé son coeur. Il l’avait vu se rapprocher de lui au point de vouloir faire d’elle sa homine, puis se refermer et s’éloigner en découvrant la vraie nature de ce fier homin.

Plusieurs fois elle lui avait dit sa façon de pensée, essayant de le remettre sur la bonne voie, en vain. Elle était partie… parti avec fang. Il l’avait aimé pourtant, aujourd’hui encore ses sentiments étaient encore présents, peut être même plus fort mais n’osait regarder la trykette en face.
Une larme se mêlant a la pluie le long de sa joue, et ce poème qui revenait sans cesse. Ou l'avait il lu il ne s'en souvenait plus.


L'amour est une flamme qui s'allume et qui peut faire brûler des forêts entières, mais quand le feu s'éteint et qu'on y voit les dégâts, ça fait très mal...


« Qu’ais je fais »

Il avait maudit ce tryker avant de tout simplement l’ignorer préférant voir Emeraudes heureuse.
*soupire
Comment oublier… comment comment lui plaire….
*soupire

Maintenant il se devait d’ouvrir les yeux et de retirer ses œillères. Atys change et il devait changer aussi. La pluie se mit à tomber, il ne bougea point perdu dans ses pensées, déconnecté du monde qu’il l’entourait. Les luttes entre peuples n’avaient pas lieu d’exister.

Se pouvait il s’être trompé à ce point ? Comment avait il pu être obnubilé par cette idée alors qu’il avait toujours combattu avec ces « étrangers » Combien de fois avait il été relevé par un fyros ou un zorai. Combien de matis lui ont tourné le dos.

Couché le long d’un arbre sur la berge, couvert d’une épaisse peau de gubani c’est la qu’il passa la nuit les yeux ouverts regardant l’immensité du vide, écoutant malgré le bruit des chutes le silence apaisant du pays des lacs, une dague noire et blanche contre la poitrine.

Une larme coulant sur son visage,
Un regard plein de tristesse,
Cette douleur infernale qui dure sans cesse.
Un mauvais présage ?

*silence …

Le noir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefootoir.com
Odric
Ange dechu majeur
Ange dechu majeur
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Méditation   Ven 1 Sep - 17:35

Un pli déposé dans l'appartement d'Odric

Citation :
ser odric,
ce petit mot te trouveras je l'espere en bonne santé, tu me manques odric, meme si souvent ton esprit semble tourmenté et sombre....
que fais tu vraiment pendant tous ces voyages ? n'en as tu pas assez de toujours partir ? j'attend de te revoir tres vite !
je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefootoir.com
Odric
Ange dechu majeur
Ange dechu majeur
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Méditation   Dim 3 Sep - 21:00

Quelques Izam le sortirent de son demi sommeil alors que l’astre de jour commençait sa longue ascension vers le ciel. La nuit avait été courte,il n’avait cessé de penser à emeraudes et leur discussion sur les plages de l’île enchantée juste avant son départ. Encore une fois il l’avait déçu. Alors qu’elle lui demandait d’être franc il s’était encore réfugié derrière son passé, préférant rester vague distant, et pourtant si désireux.
Il avait pourtant compris qu’elle lui donnait une nouvelle chance et qu’elle attendait bien plus qu’une grande discussion sur les plages du pays des lacs. Et en réponse à son je t’aime elle lui avait demandé de le lui prouver. Sur ce il était parti.

Il lui prouvera. Tout en faisant un feu il se répétait ce qu’il allait dire à fang, mot après mot sans le laisser parler. Toute la nuit il y avait pensé.

Dès son retour il irait le voir, lui expliquer son amour pour cette trykette. Il irait lui expliquer que sa visite amicale avait pour but de lui annoncer qu’il irait lui demander sa main quoiqu’il en pense. Peut être ne sera-t-il pas d’accord, assurément même, tant pi il n’aura d’autre choix que de s’incliner.
Peut être refusera t’elle mais au moins il aura été jusqu’au bout de sa démarche.

Il se leva.
Avant de partir il devait se libérer l’esprit, se décharger d’un fardeau beaucoup trop lourd aujourd’hui. Un fardeau qui le suit depuis bien trop longtemps.

Odric prit ce sac noir qu’il avait emmené avec lui et y sorti plusieurs objets qu’il étala par terre. Une longue épée au pommeau noir comme les ténèbres marqué de son nom en lettre de feu. Un casque noir matis, une paire de gants noirs eux aussi, enfin il plaça à coté la dague ainsi que son insigne du cercle de sokkarie.

Odric s’agenouilla devant, ferma les yeux et baissa la tête. Les quelques mots qu’il prononça, à peine audible s’adressait à son très ancien chef Sokkar. Ceux ci commencèrent par des remerciements pour l’avoir prit sous ses ailes à son arrivée au somment verdoyant, et se terminèrent par des adieux.
Il prit alors le temps de creuser un trou et d’y placer tout son ancien équipement dedans.
Une fois le trou rebouché il s’approcha au bord des chutes.


Il ne sentait pas le vent qui caressait doucement son visage, faisant danser
ses cheveux couleur cendre. Il ne voyait plus que le l’horizon qui s’éclaircissait tandis que le
l’astre de jour se positionnait haut dans le ciel.
Et, tandis qu'il admirait ce bleu éclatant remplissant son champ de vision, sa main glissa dans la poche de sa veste et en sorti son insigne du cercle qu’il n’avait pas enterrée.

Il était calme, serein, sur de lui. L’insigne qu’il fit tournoyer devant ses yeux le laissait sans réaction. D’un geste lent et sans trembler il lança l’insigne en l’air qui virevolta quelques instants avant de tomber dans l’eau, s’y enfonçant doucement avant de mourir dans les chutes.
Au bout de quelques instants son bras retomba le long de son corps, un sourire naquit sur son visage, sa poitrine se gonfla comme si quelque chose essayait d’y sortir.

«Libre, me voila libre. »

Une douleur qui disparaît
Un avenir plus sage
Un passé enterré à jamais
Un nouveau visage


A coté le feu crépitait... le feu chantait, de toute sa puissance, il célébrait l'hymne à la vie.
Il prit le temps de manger quelques crustacés donc il fit griller la chair.
Il était temps de partir
Odric rassemblât ses quelques affaires et prit le chemin du retour, direction fairheaven.
Après quelques pas il s’arrêta. Un sourire soulagé se dessina doucement sur ses lèvres, il faillit éclater de rire en pensant à la tête de certains de ses amis. Il reprit la route, non il ne se retournerait pas, non il ne reviendra pas ici, jamais. Son deuil était fait, la vie lui offrait une seconde chance et il allait la prendre.

[…]

Arrivée à fairheaven il prit le chemin du bar. La route bien qu’agréable était assez pénible sous cette chaleur. Le tavernier l’accueillit à bras ouvert et lui servit un breuvage maison.

« -Et ben dis donc pas souvent qu’on voit un matis traîner ici !! »
*sourire
« - Je ne suis que de passage dans ton beau pays l’ami
Saurais tu m’indiquer une auberge ou passer la nuit et prendre un bon repas ? »

«- ah bah tu sais c’est pas ça qui manque ici !! Tiens t’as l’air sympa je t’envoie chez un ami
Son affaire se trouve façade des vents, tu verras avec vue sur le lac etc. etc. tu vas t’y plaire si t’aimes notre pays»
« -Parfait j’irai de ta part »
« -Dis moi, j’aimerai faire quelque chose pour mon tatouage te dois bien connaître aussi une adresse pour moi ? »
« - bah t’en trouveras plein en chemin c’est la folie en ce moment ça ouvre partout
- maintenant que tu le dis ce n’est pas joyeux ce que tu as sur la face matis »
*rire
« J’ai le cœur joyeux aujourd’hui, vois tu ces marques représentes mon passé, aujourd’hui je l’efface »
« -ah bah s’il est aussi sombre que tes tatouages l’ami c’est pas une mauvaise idée hein !! »
*sourire
«Merci a toi, je dois y aller »
[ …]

Retour à yrkanis

De retour chez lui odric trouva le mot d’emeraudes et s’empressa de lui répondre.

Citation :


Emeraudes je viens de renter de mon voyage au pays des lacs et j’y ai trouvé ton mot.
Tu m’as beaucoup manqué, je désire aussi te rencontrer rapidement, peut être à cet endroit merveilleux que tu m’as montré au pays des lacs la première fois.
A bientôt
Od

A peine terminé il alla trouver son ami bouille d’atys fleur à qui il raconta son histoire, son dernier voyage. Il promit à son ami qu’il enverra son meilleur livreur apporter ce message accompagné d’un élégant bouquet. Bouille était un très ancien ami d’odric et il prenait toujours très au sérieux le matis quand celui ci lui demandait un service.

Il était temps d’aller prévenir de son retour et de parler à zenaos. Dehors il faisait beau temps, yrkanis resplendissait.. le hall.. Il poussa les portes
« Mes amis je suis de retour »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefootoir.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méditation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Kurain - Salle de méditation [Morgan Fey]
» Méditation chevaleresque
» Les méditations de Barnabé
» Le coucou d'un gnome
» Méditation, prière, recueillement ou... simple visite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Angels :: Forum RP :: Contes et legendes Atysiens-
Sauter vers: